1. Méiose et brassage génétique

Allèle : Séquence d’ADN (gène) située sur le même site chromosomique (locus) et correspondant à différentes versions d’un même gène. Les allèles du même gène produisent des protéines  qui assurent la même fonction, plus ou moins efficacement, mais qui diffèrent dans leur séquence d’acides aminés (iso enzyme). Un gène qui ne possède qu’un seul allèle est dit monomorphe, un gène qui en possède plusieurs est dit polymorphe.

Anomalie chromosomique : Altération de la morphologie d’un chromosome (translocation, délétion, duplication, inversion) ou du nombre de chromosomes (monosomie, trisomie, polysomie, aneuploïdie).

Bivalent : Structure formée de deux chromosomes homologues appariées qui contient  les quatre chromatides (deux pour chaque homologue). Les bivalents se forment au cours de la prophase I et persistent jusqu’au début de l’anaphase I.

Cellule germinale : Cellule à l'origine de la formation des cellules reproductrices, les gamètes.

Chiasma : Figure observée sur des chromosomes en prophase I où les chromatides d’un bivalent s’entrecroisent. C’est durant ce phénomène que se produisent les crossing-over.

Crossing-over : Echange (en principe réciproque) de portions de chromatides non-sœurs entre chromosomes homologues au cours de la prophase I de la méiose. Synonyme enjambement.

Diploïde : Etat d’une cellule ou d’un organisme qui possède deux lots de chromosomes homologues.

Famille multigénique : Ensemble de gènes dont on pense qu’il provient d’un gène ancestral qui aurait plus ou moins divergé sous l’action des mutations. Exemple : les différentes hémoglobines proviendraient chacune de l’évolution d’un gène qui se serait dupliqué successivement au cours des centaines de millions d’années de la diversification des vertébrés.

Gamète : cellule reproductrice haploïde ayant achevée la méiose et la différenciation cytoplasmique. Le gamète mâle est le spermatozoïde et le gamète femelle est l’ovule.

Haploïde : Se dit d’un organisme ou d’une cellule eucaryote qui ne possède qu’un seul lot de chromosomes homologue. Les gamètes, les Champignons comme les Levures sont des organismes haploïdes.

Test-cross : Croisement d’un individu dont on veut connaitre le génotype avec un homozygote récessif (porteurs des allèles récessifs des gènes considérés). Le test-cross permet de "convertir" le génotype des gamètes en phénotype des individus. Il permet d’estimer le taux de recombinaison et donc de calculer la distance génétique entre deux gènes. Synonyme test de croisement.

Zygote : Cellule diploïde résultant de la fusion de deux gamètes haploïdes. Synonyme = œuf fécondé.

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

2. Diversification génétique et diversification des êtres vivants

Conjugaison bactérienne : Phénomène de transfert d’ADN entre une bactérie donneuse et une bactérie receveuse par l’intermédiaire d’un pont cytoplasmique.

Facteur de transcription : Catégorie de protéines régulatrices nécessaire à l’initiation ou à la régulation d’un gène. Par leur homéodomaine, les facteurs de transcription reconnaissent des séquences spécifiques de l’ADN (promoteurs) sur lesquelles ils se fixent, favorisant ainsi l’attachement de l'ARN-polymérase.

Gène de développement : Gène qui n’intervient (en principe) que lors de la mise en place du plan d’organisation de l’animal et qui en est responsable.

Gène homéotique : Gène (possédant une homéoboite) qui confère une identité particulière à un segment ou une région d’un organisme.

Gène Hox : Famille particulière de gènes homéotiques comprenant une homéoboîte, présents (a priori) chez tous les animaux et intervenant dans la régionalisation de l’axe antéro-postérieur.  Ils sont groupés sur les chromosomes en un ou plusieurs complexes.

Homéodomaine : Séquence de 60 acides aminés des protéines codée par une homéoboite, se liant à l’ADN. Les homéodomaines se rencontrent dans de nombreux facteurs de transcription impliqués dans le développement.

Homéoboîte : Séquence d’ADN des gènes homéotiques qui codent pour un homéodomaine.

Hybride : Individu résultant de la reproduction sexuée entre deux individus appartenant à deux espèces différentes. Les hybrides sont en principe stériles.

Mycorhize : Association souterraine (symbiose) entre les racines d’une plante chlorophyllienne et un champignon dont le mycélium prélève sur la plante les glucides nécessaires à son métabolisme mais lui fournit « en échange » essentiellement des phosphates.

Symbiose : Association nutritionnelle obligatoire, à bénéfice réciproque entre deux espèces. 

Théorie endosymbiotique : Théorie selon laquelle la cellule eucaryote se serait formée par intégration de cellules procaryotes autonomes, à l’origine des mitochondries et des plastes.

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

Population : ensemble des individus d’une même espèce se reproduisant entre eux et vivant au même endroit et à la même époque.

Population fondatrice : Population de faible effectif se séparant d’une population initiale et qui n’emporte pas toute la variabilité génétique de la population de départ.

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

Aller au haut